La symbolique de la bague de fiançailles

L’échange des bagues de fiançailles est un acte qui est fortement chargé en émotions et en symbolique. Si la symbolique peut varier de l’un a l’autre, on s’accorde pour dire que traditionnellement, cet acte évoque avant tout la promesse, l’amour, la fidélité, l’engagement… Tous des qualificatifs qui se rapportent en fait à l’union de deux êtres.

Un peu d’histoire

Selon l’histoire moderne, le fait d’offrir une bague de fiançailles remonterait à l’époque romaine. Mais une anecdote, la bague de fiançailles pourrait en fait à la préhistoire. Ce n’est cependant pas confirmé… Mais de manière plus sure, à l’époque romaine, on sait que le fait d’offrir une bague de fiançailles à une femme démontrait de manière publique qu’une promesse avait été faite et qu’elle devait être tenue.

Les premières bagues de fiançailles

A l’époque la « fede » était très à la mode. Il s’agit de deux mains réunies et moulées directement dans la bague en or. On ne sait pas précisément situer dans le temps le moment où la bague de fiançailles est devenue l’alliance. On sait juste qu’au Moyen-Age, les riches optaient pour une bague en or sertie de diamants. A cette époque, on se démarquait également par la taille de la bague, sa couleur et sa beauté générale. On considérait les pierres précieuses comme les diamants comme de véritables talismans qui protégeaient la porteuse contre la maladie et les mauvais sorts. C’est bien évidemment le diamant qui était, et est toujours, la pierre la plus précieuse et la plus recherchée pour son puissant symbolisme.

Les pierres précieuses

Les techniques de travail des pierres précieuses étaient assez rudimentaires à l’époque et le diamant était utilisé seul dans sa forme octaèdre la plus brute ou octogone brute. La taille du diamant incarnait l’intensité de l’amour. Ainsi, plus gros était le diamant, plus grande était l’intensité de l’amour que portait le mari à sa future femme. Ce n’est qu’à la fin du XVème siècle que la pointe du diamant fut coupée, laissant apparaître la table du diamant et offrant un plus grand éclat au diamant.

Plus tard apparaissent les anneaux doubles portés à la fois par l’homme et la femme. Vers le XVIIIème siècle apparaissent les bagues avec un acronyme que l’on pouvait alors lire dans un ordre précis. Il s’agissait d’acronymes constitués de pierres précieuses. On trouve ensuite la bague protégée en la sertissant de plusieurs diamants. C’est au début du XXème siècle que l’on sépare les anneaux et que l’on introduit en Occident à la fois la bague de fiançailles et l’alliance.

Vous pourriez aussi être intéressé par les pages suivantes :