Les familles de perle

Bague en perle bicolore

Les Perses de l’Antiquité les comparaient aux larmes divines. Le peuple de l’Empire du Milieu, y voyaient la rencontre magique entre l’écume de l’eau et les rayons de la lune. Les anciens Grecs expliquaient leur fabrication par une goutte d’eau qui se serait abattue sur les huîtres flottant la nuit, ouvertes vers le ciel, à la surface de l’eau. Vous aurez deviné, tous ces peuples s’exprimait à propos des perles. Les bijoux en perle : bague, boucle d’oreille, collier etc. sont aujourd’hui incontournables dans les catalogues de bijoutiers. Faisons un tour d’horizon des différents types de perles.

La perle de rivière

Ce sont les Chinois qui, en premiers, la cultivèrent. La perle de rivière représente un marché de 400 à 900 tonnes par an. L’avantage de ce type de perle est leur abondance (qui réduit les coûts) et la diversité de tailles (de 2 à 13 mm) et de structures. De manière générale, les perles d’eau douce servent d’entrée de gamme aux perles Akoya ou aux perles des Mers du Sud.

Le rapport qualité/prix est excellent dans la gamme, notamment grâce aux améliorations de la culture. On ne présente dans les vitrines que les perles d’une qualité optimale. Cependant, attention au piège : vérifiez le lustre de la perle, particulièrement dans cette gamme-ci.

Elles sont parfaites comme premières perles pour les très jeune fille ou comme perle de tous les jours, sertie sur un bijou peu onéreux.

Les perles dites Akoya

D’origines nippones, les perles Akoya sont de petites tailles (de 2 à 9 mm). Leur couleur varie du jaune au vert, en passant par la teinte crème. Les perles blanches, argentées ou encore les perles couleur champagne, voire rose, sont travaillées par un procédé de blanchissement, doublé d’une teinture. Elles sont donc parfaites pour celles qui souhaitent un peu de fantaisie dans leur perles, ou les amoureuses du tout assorti.

Boucles d’oreille avec perle Akoya rose

Vous pouvez également les porter lors de soirées entre copines ou dans un apéro dinatoire. Elles sont à sortir les soirs où l’on veut paraître élégante, sans être particulièrement chic.

La perle des Mers Du Sud

Certains l’appellent la reine des perles. Mais elle était surtout la perle des reines. De toutes les perles, la perle des Mers du Sud est certainement la plus noble. Et malheureusement pour notre portefeuille, la plus chère. Toutefois, la qualité est toujours au rendez-vous ! Elles sont de plus plus résistantes dans le temps, et elles ne subissent aucun traitement ou coloration.

Les perles des Mers du Sud ont une teinte blanche, argentée, dorée, verte et même bleue ou rosée. Elles sont à réservées pour les grandes occasions ou le glamour et le classe sont au rendez-vous. Vous l’aurez compris, pour les porter, mieux vaut les accompagner d’une robe particulièrement classe.

Ces perles sont parfaites serties sur une bague, ou sur une boucle d’oreille. Elles accompagneront l’or une partie de sa longévité.

Les perles australiennes, polynésiennes, indonésiennes et philippiennes

De teint plus foncé, ces perles du Pacifique sont grises, noires, bronze et même anthracite. Leurs nuances sont nombreuses,  à vous de bien les observer sous une lumière blanche (lumière du jour, ou néon blanc), pour bien choisir la subtilité de teinte qui vous correspond le mieux.

Les plus répandues sont les perles de Tahiti (pour la qualité), mais aussi les perles des îles Cook, les perles des îles Gambier et celles de Polynésie Française (pour la qualité).

 

bague sertie d’une perle de Tahiti

Nouvelles en tendance, elles permettent de s’accorder avec des tenues blanches et d’offrir un contraste bienvenu. Plus récentes, les joailliers osent des bagues et des colliers plus originaux.

Alors, quel type de perle vous correspond le mieux ?